ÉTUDE DE CAS - READ & FIGHT

« 6-1-2-9-1-5-4-8-9… » Inlassablement, la voix robotique dicte en continue une série de chiffre. Devant nous, des centaines de personnes petits et grands, écoutent cette suite de chiffres avec l’interdiction formelle de prendre la moindre note.

Après plusieurs minutes, la voix s’arrête enfin. L’ensemble des participants commencent à recopier de mémoire toute la suite de chiffres qui vient d’être dictée, du premier au dernier.

Nous sommes aux Championnats du Monde de Mémorisation à Shenzhen en Chine. Des centaines de personnes sont venus du monde entier pour participer aux Jeux Olympiques de la Mémoire. Pour le commun des mortels, les épreuves auxquelles ils prennent part sont toutes plus insolites les unes que les autres. Mémorisation de jeux de cartes entiers en seulement quelques secondes, des séquences de nombres binaires à restituer, une liste de symboles à retenir et à replacer dans le bon ordre… En plein milieu de cette effervescence de neurones, se présente un outsider : Steve. Il est coach en développement personnel mais aussi en lecture rapide. Cette année là, il s’est lancé le défi de se mesurer à l’élite mondiale de la discipline. Son objectif n’est pas le trophée du vainqueur… mais plutôt de repartir avec un trésor inattendu : des échanges et des leçons riches en enseignements.

Nous voilà embarqué avec lui dans cette aventure plutôt insolite en tant que témoin privilégié, armé de nos caméras et de notre envie de raconter cette histoire de la meilleure des façons.

Nous sommes des chercheurs d’histoires

Dès les premières images filmées nous sommes rattrapés par les événements formidables qui se déroulent sous nos yeux : des participants de 4 à 77 ans, venus du monde entier pour se mesurer aux meilleurs d’entre eux. Parfois aussi pour changer de vie. Nous avons ainsi découvert que certains candidats y jouent leurs scolarité… En effet, certains pays assurent à leur participants une bourse d’étude salvatrice en échange d’un bon classement.

Chaque discipline est un art martial véritable. Défendre l’école de son maître en devient une quête pour certains alors que d’autres viennent simplement pour le plaisir et entretenir leurs neurones.

La décision à été prise d’un commun accord avec notre client. Notre mission est claire : raconter cette histoire et la partager au monde. Inévitablement, nous avons procédé sur place à la réécriture complète du projet. C’est un fait inhérent au projet documentaire, il faut parfois s’adapter à l’histoire que nous trouvons sur place en s’assurant que le changement soit bénéfique au projet.

S’adapter aux évènements, à l’environnement et aux personnes.

Pourtant, la situation n’est pas simple. La plupart des participants ne parlent pas l’anglais et nous n’avons pas d’interprètes. Étant à des milliers de kilomètres de notre bureau, nous ne disposions pas des moyens techniques nécessaires pour réaliser une vidéo de cette envergure… En cherchant des moyens créatifs et narratifs pour combler ces carences techniques, nous avons fait de ces contraintes une force. Le film documentaire demande habituellement à s’adapter au contexte, à l’environnement et aux personnes que nous avons en face de nous.

L’écriture du film s’est faite quasiment en temps réel, au fur et à mesure des rencontres et des conversations. Cette approche sérendipienne nous a permis de garder nos attentes ouvertes et in fine d’avoir accès à des témoignages inédits.

En se laissant porter par le flot de l’histoire, un contenu qui ne nous était pas accessible jusque-là est désormais entre nos mains. Six jours de tournage intensifs et deux semaines de post-production plus tard, le film prend enfin vie devant nos yeux. Pour la structure, nous reprenons le voyage du héros développé à maintes reprises par les films hollywoodiens que vous connaissez :

  • Situation initiale : présentation du lieu et des personnages
  • Le monde extraordinaire : On découvre des centaines de personnes venus des quatre coins du monde pour participer à des épreuves venues d’une autre planète.
  • On présente d’autres personnages : les petites filles, Ethan…
  • La surprise : Steve ne gagne pas la compétition.
  • Le trésor : Le coach repart avec bien plus qu’une coupe et une médaille
  • Fin : Après avoir suivi ce film de bout en bout on propose au spectateur de devenir acteur et de passer à l’action en découvrant les formations proposées par Steve. Nous avons également placé quelques clin d’œils pour la fan-base de Steve :
  • On le présente comme un chef de guerre au début du film en référence au livre « The Art of War » de Sun Szu que le coach utilise beaucoup comme support de formation.
  • Si le documentaire prend un peu de recul sur l’histoire, il fallait que Steve apparaisse comme le personnage que les gens on l’habitude de voir : combattant, punchlines, humour, disruptif etc…
  • L’idée de l’intro et de la fin du documentaire se font écho : Steve bois une tasse de thé au début et la termine à la fin du film. Le documentaire se passe dans la tête du coach qui effectue une certaine introspection et une certaine réflexion. Comme si toute cette aventure n’était qu’un rêve ou un songe. C’est une référence lointaine inspirée du film « Once Upon a Time in America » de Sergio Leone.
  • Mohamed Ali à dit « Read. Don’t Fight! ». Tony Buzan, l’inventeur du mind-mapping l’a transformé en « Read and Fight ». Le titre du documentaire nous est apparu évident.

L’IMPACT

L’effet positif d’un documentaire comme « Read and Fight » se mesure sur la durée.

Ce genre de projet crée un lien fort, authentique et profond avec votre communauté. Bien plus qu’une simple publicité car c’est un outil de communication efficace pour inspirer, partager et marquer les esprits. Les spectateurs sont curieux et donc friands de découvrir les coulisses de votre marque et de votre projet. Nous chérissons toutes et tous les histoire et votre audience n’échappe pas à cette règle d’or. Voilà en résumé ce que permet le style documentaire.

En investissant sur ce produit de communication, vous démontrez votre expertise.

Pour exemple, Steve termine finalement 4ème du concours mais deux de ses élèves se sont positionnés aux premières et deuxièmes places du concours de mindmapping et de lecture rapide. Un résultat extraordinaire pour le coach. Le documentaire rend hommage aux programmes d’apprentissage développés qu’il développe, son expertise dans le domaine et sa capacité à transmettre.

Pour vous montrer ce dont nous parlons, rien n’est comparable aux commentaires de ce qui ont pu voir le documentaire. Ci-dessous, quelques réactions provenant des commentaires Youtube :

« Franchement rien n’a rajouter… je vais m’entrainer » Ibrah Ft_low
« C’est génial et suis décidée à faire votre formation… » Nziha77gmail
« Franchement ça fait des mois que j’écoute tes vidéos, et bien il a suffit de cette vidéo pour que je me dise vas-y » Fardia Zarfani

Pour terminer, nous aimerions vous partager une histoire inspirante… Vous ne connaissez peut-être pas Alexis Villedier. Pourtant, c’est après avoir vu notre documentaire qu’il a décidé de s’initier à la lecture rapide et ensuite participer à ce type de compétition. Le résultat est inspirant. Alexis s’est positionné à plusieurs reprises parmi les meilleurs dans les compétitions internationales de lecture rapide et est devenu en 2019 Champion de France… Les histoires suscitent de l’émotion et l’émotion pousse à l’action.

Autres études de cas

Quelques exemples de nos études de cas.

VO7 - Back to the Future

Découvrez en coulisses notre travail sur le renouveau de la marque avec ce lancement d’une nouvelle collection.

#Autism

Une campagne de levée de fonds pour une association se réussit avec des ingrédients qui dépassent la communication. Dans ce film de collecte pour association, vous allez découvrir une aventure hors-normes.

Read & Fight

Retour sur les Championnats du Monde de Mémorisation à Shenzhen en Chine. Des centaines de personnes sont venus du monde entier pour participer aux Jeux Olympiques de la Mémoire.